Les start-ups incubées aux Arts et Métiers se présentent avec des projets technologiques à différents stade d’avancement. Le savoir-faire technique du campus leur permet de faire aboutir leur projet à des prototypes et enfin à des produits industriels.

Des fondateurs de start-ups présentes actuellement ou ayant été incubées en témoignent.

 

Matthieu Masselin, Wandercraft

« L’incubateur de l’ENSAM nous a permis de passer de la phase de toute petite équipe à quelque chose de plus structuré et de cohérent. Comme nous avions une taille plus importante que les startups typiquement incubées, l’équipe nous avait mis à disposition un plateau entier – installé dans une des tours de l’école, un ancien pigeonnier. J’ai encore de très bons souvenirs du temps que nous avons passé là-bas, où nos premiers prototypes ont commencé à fonctionner et nos théories à se matérialiser – le tout dans un cadre agréable, où nous pouvions déjeuner dans la cour de l’école quand il faisait beau. Tout s’est toujours bien passé avec lincubateur, de l’arrivée au départ. »

 

Gonzague Gridel, MIP Robotics

« Créer un bras robotisé, parfaitement asservi qui permet de réaliser des opérations de manutention fines, précises et répétitives a demandé à notre Incubateur des Arts et Métiers et aux ingénieurs en soutien un travail de prototypage rigoureux et minutieux. Le savoir-faire du campus de Paris situé boulevard de l’Hôpital nous a permis d’atteindre notre objectif. »

 

Florian Gravier, Flaneurz

« Flaneurz a été incubé à l’Incubateur Arts et Métiers avant même la création de la société en septembre 2014 alors qu’Arnaud Darut Giard, un des porteurs de projet était juste diplômé des Arts. Nous avons pu bénéficier d’un accompagnement de la part des ateliers de prototypage de l’école afin de concevoir et réaliser nos prototypes et de passer du prototype au produit industrialisable. Le parc machine et l’expertise dont nous avons pu profiter est sans équivalent et nous a permis d’avancer sur notre projet et nos produits aujourd’hui disponible sur www.flaneurz.com »

 

Christophe Pavlesvski, Airprox

« La mise au point d’un produit et d’un service destinés à l’avionique ne tolère pas d’approximation. La collaboration assidue que nous poursuivons avec l’Incubateur Arts et Métiers et le travail réalisé en étroite collaboration avec le LCPI*, nous rend compétitifs pour la mise au point d’un prototype au cahier des charges exigeant. »

(*) Laboratoire Conception de Produits et Innovation